Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Ils ont tous chanté au CHALET

 Ils ont tous chanté au CHALET               Ils ont chanter au Chalet

.
 

Le Chalet et son mobilier aux enchères, la nuit tombe…sur la nuit.

Le Chalet et son mobilier aux enchères, la nuit tombe…sur la nuit.

PhotochaletSouvenez-vous … Le Chalet ! Avant démolition et construction d’un ensemble immobilier, les biens de la discothèque la plus primée de France et la plus connue d’Alsace serontvendus aux enchères.

Cela se passe samedi, à partir de 14 h à l’adresse mythique du 376 rte de la Wantzenau. D’ici là, vous pouvez préparer vos enchères, vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 20 h ainsi que samedi de 9 h à 11 h et découvrir les lots.

Envie d’une table de bar, de recréer un dance-floor dans votre salon, songez-y ! Une table ronde et 4 tabourets, mise à prix 100 €, 3 enceintes JBL 600 w, mise à prix 50 € , 2 stroboscopes 800 joules, mise à prix 50 €, des machines à glaçons, des poufs, des tables basses, des lots de déguisements, de disques, cd et 45 tours, et bientôt de saison, un lot de costumes « père et mère Noel »… De Palais des 1001 nuits, le Chalet se transforme pour une ultime fois en Caverne de Jean Claude Helmer.

Brad a enchéri, mais il vous dit pas sur quoi et que le meilleur gagne. Et encore une fois, merci Jean Claude !

.
 

Article D.N.A du 11.11.2010

376 route de la Wantzenau

.
 

Dance and Nightclubs in Strasbourg, France

Late-Night Options

For that big night out, make the trip outside central Strasbourg to Le Chalet Club (no website; 376 rte. de la Wantzenau, Strasbourg; 011-33-03-88-31-18-31). The biggest disco in town, Le Chalet Club is also about six miles outside the downtown area. By taxi, it only takes about 15 minutes to arrive. The complex has various themed bars and two dance club areas, where you can groove to anything from techno to retro classics. Expect to pay a cover, which includes the first drink. On Fridays and Saturdays, the party keeps going until 4 a.m. If that isn’t late enough, opt for Le Seven (lesevenstrasbourg.com). The basement-level dance floor attracts 20- to 30-somethings. As the name suggests, the lights don’t come up until 7 a.m.

USA TODAY.

 

.
 

Un peu d’histoire

                                                                                            Entrée du Chalet

Loisirs

Un complexe immobilier va être construit en lieu et place de la

discothèque de la Robertsau

« Pour durer la nuit, il faut que la passion passe avant la raison. Mais à mon âge, la raison doit passer avant la passion », estime Jean-Claude Helmer. A 70 ans, le patron de la discothèque de la route de la Wantzenau, la plus vieille et récompensée de France, va débrancher définitivement ses platines. « Après une dernière soirée le 25 septembre et 48 années de fêtes, le Chalet fermera ses portes », lâche-t-il, un tremblement dans la voix. « C’est une page d’histoire qui se tourne », réagit un habitué. « J’en connais plus d’un qui ne sauront plus où sortir », commente une autre.

Jusqu’à 170 000 fêtards par an
En 1962, avec 5 000 francs (750 €) gagnés au tiercé, Jean-Claude et son père s’étaient offert une guinguette. De petits travaux en grands chamboulements, la bicoque est devenue un complexe de 2 000 m2 avec deux pistes de danse, des bars et plusieurs restaurants. « Une année, on avait plus de 170 000 entrées, raconte Jean-Claude. Le Chalet a été la plus grande agence matrimoniale d’Alsace. On ne compte plus les mariages entre clients, ni les enfants nés grâce au Chalet. » Ni les stars venues enflammer le dancefloor, dont le groupe Genesis et Céline Dion.
Mais l’époque des fastes est révolue. Jean-Claude ne scande plus qu’à « Strasbourg, la journée on visite la cathédrale, la nuit le Chalet ». Exit les costumes et décors réalisés à grands frais pour une seule soirée ou les parfums vaporisés gratuitement dans le cou des clientes. Fini les chiffres d’affaires de 20 millions de francs (3 millions d’euros). « J’avais jusqu’à 48 salariés, ils ne sont plus que huit. Depuis l’an 2000, les choses ne bougent plus », déplore Jean-Claude. En cause, l’instauration de nouvelles lois (tabac, alcool, bruit) mais aussi des choix comme celui de diffuser le moins possible de techno, de rap et de R’n'B, quitte à passer pour ringard. Faute de tram, la localisation même de la boîte est devenue problèmatique, dans une ville qui veut réduire l’usage de la voiture. « A Strasbourg, les gens ne se déplacent plus qu’à vélo », se plaint Jean-Claude.
Le Chalet accueillait 1 500 clients par soir. Ils sont 350 en moyenne ces derniers mois. Face à ce constat, le « pape des nuits alsaciennes » a décidé de vendre le site aux promoteurs Scharf et Vauban. « Je dois signer le 22 septembre, précise-t-il. Il me restera alors quelques mois pour vider les lieux. »

Merci à Philippe Wendling

72 logements

D’ici au printemps 2012, Scharf et Vauban vont bâtir sur place 72 logements dans 6 bâtiments à basse consommation et une piscine. Leur nom, les Villas de la Robertsau, leur prix de 3 500 à 4 200 €/m2. Une dizaine aurait déjà trouvé preneurs.

.
 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Éditez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par e-mail à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

.
 

En finir avec eddy bellegueule |
Tous pour Un Blog |
NeoFrenchCitizenshipCompany |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Opportunitesdaffairesiae
| le blog de l'Ecole des...
| 5vivaldi